Sunday 17 December 2017    

Centraide du Grand Montréal

Stratégie nationale sur le logement: des choix insuffisants pour la lutte à l'itinérance
Le RAPSIM est insatisfait des annonces en logement faites par le gouvernement fédéral, tout en reconnaissant la pertinence des fonds annoncés pour entretenir le parc de logements sociaux existants. Cependant, afin de réduire l’itinérance chronique de 50%, il aurait été crucial que cette stratégie prévoie des fonds beaucoup plus importants pour de nouveaux logements sociaux.
 
Alors que plus de 41 000 ménages locataires à Montréal consacrent 100% de leur revenu pour se loger, il est évident que plusieurs de ceux-ci sont à fort risque de perdre leur logement. Pour agir sur cette situation le gouvernement aurait dû concentrer ses fonds dans le développement de nouveaux logements sociaux.

L’ambitieuse allocation logement annoncée par le ministre Duclos soutiendra certes le revenu de certains ménages locataires, mais elle ne jouera pas sur l’ajout de logements de qualité et véritablement accessibles aux personnes à faible revenu, comme le fait le logement social. La mise en place de cette aide au loyer demeure à voir, cette mesure dépendant d’ententes qui restent à conclure avec les provinces.

Le gouvernement a aussi réitéré dans le cadre de sa stratégie en logement, son engagement envers la lutte à l’itinérance, dont des fonds doublés ont été annoncés pour 10 ans. Ces fonds doivent permettre de soutenir des actions incluant pour la prévention et les immobilisations.

Photo de Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal.
Photo: Logements sociaux de Dianova 







 

Copyright © 2008 RAPSIM - Tous droits réservés.