Tuesday 20 February 2018    

Centraide du Grand Montréal

Lettre: Le père Emmett Johns, un héritage exceptionnel
C’est avec beaucoup d’émotion que toutes personnes touchées par les réalités de l’itinérance ont appris le décès du Père Emmet Johns. Il y a d’abord des milliers de jeunes, (aujourd’hui devenus adultes et parfois même retraités !) qui ont bénéficié du soutien de son action depuis 30 ans.

L’œuvre de POPS a été remarquable, par son approche terrain d'aide inconditionnelle et sa reconnaissance du droit à l'erreur. Son travail devenu celui d’un organisme solide avec toute une équipe a permis à des milliers de jeunes d’éviter la rue et de s’en sortir.

Il a légué un héritage exceptionnel avec l'action toujours nécessaire de Dans la rue 30 ans plus tard, avec son centre de jour, son hébergement, son école de la rue, son motorisé qui sillonne les rues et ses logements sociaux.

Pour tout notre réseau, dont Dans La Rue est devenu un membre actif il y a une douzaine d’années, son décès amène une tristesse mais aussi une inspiration à poursuive son œuvre.

Il mérite certes des grandes funérailles. Espérons que les hommages qu’il a déjà reçus des premiers ministres et de la mairesse seront suivis d’un soutien encore plus important de leur part aux actions nécessaires pour venir en aide aux jeunes et moins jeunes, qui sont dans la rue ou à risque de l’être.

Car ce que l’on doit retenir de POPS c’est une action et un héritage exceptionnels, mais aussi la capacité admirable qu’ont les personnes en difficulté de s’en sortir, lorsqu’on les écoute, les comprend, les aide, les accompagne et qu’on leur donne des conditions pour y arriver.

Pierre Gaudreau,
Directeur du Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM)

Lettre ouverte publiée dans Le Devoir, édition du 16 janvier 2018: http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/517660/le-pere-emmett-johns-un-heritage-exceptionnel






 

Copyright © 2008 RAPSIM - Tous droits réservés.