Friday 13 December 2019    

Centraide du Grand Montréal

Entente Canada-Québec en itinérance : Flous et inquiétudes demeurent
Lundi en fin de journée c'est par un simple communiqué de presse du gouvernement du Québec qu'a été faite l'annonce de la signature d'une nouvelle Entente Canada-Québec en itinérance. Cette entente balisera l'affectation des fonds des fonds fédéraux de Vers un chez soi. (VCS) Or ce communiqué confirme que ces investissements se feront dans le cadre des orientations fédérales visant sur la base de résultats la réduction de l'itinérance chronique de 50 %, avec la mise en place d'un système d'accès coordonné.

Pierre Gaudreau

Directeur du RAPSIM

 

De concert avec le Réseau SOLIDARITÉ itinérance du Québec et ses autres membres dans les différentes régions du Québec, le RAPSIM demande que ces fonds soient investis avec une approche globale pour prévenir et réduire l'itinérance. À contrario, les orientations annoncées de l'Entente Canada-Québec font craindre que les investissements de VCS soient ciblés sur certaines populations et ce avec des réponses restreintes organisée sur la base d'un système d'accès aux services, coordonné et informatisé.

 

Un budget accru.

Un budget de 175 millions $ est prévu pour VCS au Québec pour 2019-2024. 172 M$ pour le soutien aux actions, dont pour 2019-2021, 30 M$ par année qui sont déjà affectés. Sous réserve, cela indiquerait un budget de 37 M$ par an pour 2021-2024.  Un rehaussement du budget qui est important,bien qu'insuffisant et qui pourra être plus qu'utile, reste à voir à quoi il servira.

 

Des fonds additionnels de 2 M$ au Québec sont prévus pour 2019-2021 dans le volet Capacité communautaire et des innovations.Ceux-ci sont annoncés ailleurs au Canada pour soutenir la mise en place d'un système d'accès coordonné.

 

Par ailleurs, le communiqué annonce un allègement des exigences en matière de rapport sous VCS. Cela était largement demandé depuis 20 ans et cela serait plus que bienvenu.

 

L'Entente Canada-Québec dont la signature a été annoncée lundi n'a pas encore été rendue publique.  Celle-ci précisera bien des points qui ne sont pas du détail. Dans le cadre du maintien de la planification communautaire régionale, quelle sera la souplesse qui sera laissée pour déterminer dans le Plan communautaire de Montréal sur Vers un chez soi, pour l'identification, des besoins, des priorités, et l'affectation des fonds ? Quels volets d'activités seront-ils admissibles ? Housing first ? Interventions globales ?Immobilisations ? Concertations régionales ?

 

Plus d'informations à venir

Le ministre Duclos a annoncé une conférence de presse jeudi à Québec pour préciser le contenu de l'Entente. Des rencontres avec les regroupements sont aussi annoncés. Des réponses aux questions qui demeurent seront peut-être connues alors. Car si le communiqué de mardi parle du respect de l'approche globale prévue par la politique nationale de lutte à l'itinérance – Pour éviter la rue et en sortir, il est loin d'être assuré pour le moment que les fonds de VCS permettront le soutien à ces actions. Quelle place aura la prévention de l'itinérance, est ce que le soutien au développement de logements sociaux avec soutien communautaire sera possible ?

 

Le RAPSIM continuera à intervenir pour porter ses demandes et réagir aux nouvelles informations. C'est à suivre…

 

Pour ce qui est disponible actuellement, on peut lire :

Le communiqué de presse du MSSS


Le communiqué de presse de réaction du RSIQ







 

Copyright © 2008 RAPSIM - Tous droits réservés.