Friday 13 December 2019    

Centraide du Grand Montréal

30e Nuit des sans-abri de Montréal : «Différents visages, différentes histoires»
Quel rôle assumera le nouveau gouvernement fédéral ?


Montréal, le vendredi 18 octobre 2019 – Ce vendredi 18 octobre s'est tenue la30e édition de la Nuit des sans-abri de Montréal, rendez-vous annuelde solidarité envers les personnes en situation d'itinérance qui se déroulesimultanément dans plus de 35 villes au Québec. À quelques heures de la tenuedu scrutin fédéral, force est de constater que l'itinérance, un enjeu social ennette croissance d'un océan à l'autre, a été l'un des grands oubliés de cettecampagne électorale. Comme celle-ci tire à sa fin, l'heure est auxrevendications.

« Le gouvernement qui sera élu lundi à Ottawa devra accroitreà au moins 50 millions $ par an au Québec les fonds destinés à la lutte àl'itinérance. Il devra aussi engager des investissements majeurs et récurrentspour soutenir la construction de nouveaux logements sociaux, un des moyens clépour prévenir et réduire l'itinérance », a déclaré Pierre Gaudreau, directeur du Réseau d'aide auxpersonnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM) et co-porte-parole de la30e Nuit des sans-abri.

Plusieurs centaines depersonnes ont participé à la marche de solidarité qui a débuté cette soirée etplusieurs centaines d'autres étaient attendues à la vigile, à la place dumarché Maisonneuve dans Hochelaga, où se déroulait cette 30e Nuit.

Différents visages, différentes histoires

D'Amos àDrummondville, en passant par Granby, Saguenay, Rimouski et bien d'autres, c'estsous le thème « Différents visages, différentes histoires » que se tient cetévénement mobilisateur de solidarité. Cette thématique vise à mettre enévidence que l'itinérance peut toucher une diversité de personnes et n'est pasle résultat d'une trajectoire de vie unique.

Deshommes et des femmes, des jeunes et des personnes âgées, des personnesautochtones, d'autres issues de l'immigration, des personnes de la communautéLGBTQ+… L'itinérance touche un nombre croissant de personnes qui se retrouventdans cette situation en raison d'un mélange de facteurs sociaux et individuels.Ces personnes peuvent être visibles dans la rue ou être dans une situationd'itinérance cachée.

« L'itinérance a autant de visages que de personnes qui lavivent, a déclaréSylvie Boivin, directrice générale de L'Anonyme et également co-porte-parole del'événement. Parmi elles, il y a desmères de famille qui se retrouvent sans logement après avoir quitté un mariviolent, des personnes issues de l'immigration qui ne trouvent pas de logementà leur arrivée au pays ou encore tous ces jeunes qui dorment chez un ami enattendant de trouver un logement abordable dans la ville où ils vont étudier.Les besoins sont grands et l'itinérance visible n'est que la pointe del'iceberg. »

À propos de la Nuit des sans-abri

En 1989, une poignéed'organismes communautaires en itinérance jeunesse se rassemblait pour lapremière fois autour d'un brasero installé le temps d'une nuit pour attirerl'attention sur le phénomène de l'itinérance. Trente ans plus tard, la Nuit dessans-abri est toujours nécessaire, car l'itinérance ne cesse de croitre.Toujours propulsée par le milieu communautaire, la Nuit des sans-abriconstitue, aux quatre coins du Québec, un moment privilégié pour sensibiliserla population aux réalités vécues par les personnes en situation d'itinéranceou à risque de l'être.

Pour la première foisdepuis sa création, la Nuit des sans-abri de Montréal se tenait dans lequartier Hochelaga-Maisonneuve, avec pour but de rappeler quel'itinérance n'est pas confinée au centre-ville. Hochelaga-Maisonneuve est l'unde ces quartiers qui voient cette problématique s'intensifier d'année en année.La Nuit des sans-abri demeure toutefois un événement de solidarité envers tousles Montréalais et Montréalaises qui sont en situation d'itinérance.

- 30 -

Source :

Pierre Gaudreau, co-porte-parole dela 30e Nuit des sans-abri et directeur du RAPSIM : 514-879-1949/ cell. 514 603-1949

Sylvie Boivin, co-porte-parole de la30e Nuit des sans-abri et directrice générale de L'Anonyme : 514-842-1488,poste 223 / cell. 438-868-2121

 







 

Copyright © 2008 RAPSIM - Tous droits réservés.