Sunday 16 December 2018    

Centraide du Grand Montréal

Financement fédéral - 10 millions $ de disponibles dans le budget pour la SPLI !
« On veut de l'argent neuf pour la SPLI avant la semaine des 4 jeudis ». Ce slogan, maintes fois répété lors des actions de mobilisation, aura trouvé une réponse. Voilà de nombreuses années que le RAPSIM demandait un accroissement des fonds de la Stratégie de partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI).

Le budget annuel du programme était au même niveau depuis son annonce dans un autre millénaire, en 1999 !
Le slogan revenait dans les rassemblements, la demande était reprise par les groupes membres et alliés, par la Ville, des députéEs, dont Marc Garneau et… Justin Trudeau. Le budget déposé hier par son gouvernement prévoit une hausse de 50 % du budget de la SPLI pour deux prochaines années. Enfin de l'argent neuf pour la SPLI !

Avec un budget accru de 50% pour la SPLI, cela donne pour Montréal environ 4 millions $ de plus par an pour 2016-2017 et pour 2017-2018, s'ajoutant aux 8 millions par an déjà affectés. À cela, on peut espérer ajouter plus de 2 millions $ de fonds résiduels 2014-2015. On parle donc de 10 millions $ à affecter pour répondre aux très grand besoins à Montréal, en intervention, pour prévenir et réduire l'itinérance, ainsi que soutenir les immobilisations.

Le budget prévoit aussi des fonds pour entretenir le parc de logements sociaux construits avec l'aide fédérale avant 1994 et financer de nouveaux logements abordables. Sans tout régler, cela constitue aussi de bonnes nouvelles.

Pour une approche globale dans l'affectation des fonds

Le Discours du budget déposé hier annonce que « cet investissement procurera aux collectivités le soutien dont elles ont besoin pour prévenir et réduire l'itinérance, ce qui comprend les initiatives Logement d'abord, l'amélioration des ressources d'intervention d'urgence et les mesures d'appui pour les jeunes, les femmes qui fuient la violence et les anciens combattants.»

Dès maintenant, le RAPSIM demandera que cet investissement accru aille, comme jusqu'en 2014, pour soutenir une diversité d'actions de prévention et de réduction de l'itinérance, incluant le soutien aussi à des immobilisations, locaux d'organismes et logements sociaux.

L'affectation obligée de 65% du budget de la SPLI pour 2015-2019 à des projets Housing first a apporté un soutien important à ses différents promoteurs. Cependant de nombreuses interventions ont été totalement coupées ou réduites, dans une cinquantaine d'organismes. La contribution aux immobilisations a par ailleurs elle fondue, passant de 60% en moyenne sur dix ans, à moins de 6 % pour les fonds affectés pour 2015-2019.

Notre action a contribué à un ajout important de fonds nouveaux, pour la SPLI. Les 10 millions $ qui sont disponibles représentent un potentiel majeur de réponses. Ces fonds doivent être rendus disponibles rapidement, le RAPSIM y travaillera avec ses membres et alliés.

À suivre très bientôt…

À lire aussi:
Demandes pour le budget fédéral - Des investissements pour la lutte à l'itinérance ?
Nouveau gouvernement à Ottawa - Demander plus dans la lutte à l'itinérance et en logement social
Le communiqué de presse du FRAPRU sur le budget fédéral 2016-2017

RAPSIM - 23 mars 2016 - Dossier : Financement des groupes







 

Copyright © 2008 RAPSIM - Tous droits réservés.